Impacts macroéconomiques de la transition bas carbone en Belgique

cover-macroecon-report-175x284px.jpg

Les « Scénarios pour une Belgique bas carbone à l’horizon 2050 » indiquent que plusieurs chemins sont susceptibles de conduire à des réductions de l’ordre de 80 à 95% sur le territoire belge (voir ci-dessous). Quels sont les conséquences socio-économiques de tels scénarios ?

Afin de répondre à cette question, le Service fédéral Changements climatiques a chargé les chercheurs de CLIMACT, du Bureau fédéral du Plan, d’Oxford Economics et le Prof. Bréchet (UCL) d’étudier les impacts macroéconomiques sur la croissance, l’emploi, la compétitivité et les co-bénéfices de ces scénarios.

Les résultats de ces travaux sont disponibles ici :


Scénarios pour une Belgique bas carbone à l’horizon 2050


brochure_2050_FR_175px.jpgPlusieurs chemins sont susceptibles de mener à des réductions d’émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 80 à 95% en 2050 sur le territoire belge : différents choix technologiques peuvent être opérés, différents changements de comportement peuvent être mobilisés et différents contextes doivent être anticipés.

Afin de comprendre et d’analyser ces possibilités, le Service fédéral Changements climatiques a commandité une étude auprès de CLIMACT et de VITO.

Les résultats de cette étude, intitulée « Scénarios pour une Belgique bas carbone à l’horizon 2050 » sont disponibles sous 2 formes: 


Un calculateur sophistiqué

Afin de pouvoir construire différents scénarios bas carbone pour la Belgique et analyser certains de leurs impacts, un calculateur sophistiqué a été développé. Il a été réalisé sur la base du calculateur développé par le Royaume-Uni (DECC), qui a déjà été adapté à d’autres pays, dont la Chine, et également à la Région wallonne :


Cette étude a pu reposer sur la contribution de plus de 150 personnes

Ces personnes étaient issues du monde académique, de centres de recherche, d’administrations à différents niveaux de pouvoir, de stakeholders, d’organisations sectorielles, etc. …, toutes sélectionnées pour leur expertise dans le domaine du transport, des bâtiments, de l’agriculture, d’un secteur industriel particulier, de la production d’énergie ou encore de la transition bas carbone de manière plus générale. 

Leur contribution est chaleureusement saluée, sachant que celle-ci ne signifie pas qu’elles partagent nécessairement les analyses et les conclusions de l’étude dont seuls les auteurs portent la responsabilité.

Ces personnes ont été rassemblées à l’occasion de workshops restreints. Les analyses sectorielles préparées par CLIMACT et VITO à ces occasions sont disponibles ici :